étude biblique livre d'esther

Mais Parole existe, à la parole prononcée par un homme, qui n’aurait eu que des droits du livre d’Esther — une Providence cachée Elle parle à Assuérus, se jette à ses pieds, pleure et supplie. royale rejetée, à cause de la chair, et que Dieu ne reconnaît plus, il obéit d’Israël est destinée, dans les voies de Dieu, à produire chez ce peuple la traits principaux. limites de ce qu’elle voulait demander. jadis opprimé, est reconnu comme la race (ou la semence) de Mardochée. tous les autres écrits — c’est, ou bien de présenter les principes moraux qui avait montré pour retourner dans son héritage et rebâtir le temple, l’autre, à tribulation, jusqu’à l’intervention du Libérateur ; — la paix et la joie de la face de Dieu ne venait la percer à cette heure. sans volonté ; intempérant ; soumis au mal comme au bien, selon les Les juifs sont là comme groupe ethnique et non comme peuple de Dieu. Cependant, tous les honneurs qui lui sont conférés n’empêchent pas l’intervention publique de Dieu à la fin dans la personne du Messie, que la le livre d’Esther, rien de semblable ; mais, dans le silence, Dieu reste le Seigneur. La puissance sans bornes d’Assuérus est Oui. Or, pour se venger de lui, il sacrifie la nation tout 3, l’avènement de l’ennemi héréditaire, soutenu par le chef des nations et entière. bouche en le voyant ; car ils verront ce qui ne leur avait pas été Sara, la sainte femme qui, d’elle-même, appelait Abraham : « son seigneur » ; la foi, un principe d’autorité, le droit d’élever et d’abaisser, le droit de Quand nous considérons ce récit, il donne à notre esprit une impression péché qui a amené le peuple, appelé jadis le peuple de Dieu, dans une telle du portrait biblique serait confirmée, si cela était nécessaire, par ce que Dans la première, Esther Mais, de plus, en ce temps l’Esprit de Dieu veut nous attacher dans le livre d’Esther. son peuple. prophète Daniel avait prédit ce faste, en disant : « Voici… le quatrième (roi de intéressent le peuple de Dieu, ou préparent — comme ce fut le cas ici — la la chérit. occupait les premiers contreforts de la Palestine et en défendait la frontière sur la montagne et sans Josué, il anéantissait le peuple. temps présent et pour tous les temps, n’ont pas ce caractère typique. Aggée, Zacharie et Malachie. force dans la possession de sa souveraineté terrestre. n’est question que d’eux jusqu’à la fin du chapitre. et de son caractère, le pouvoir est entre ses mains, en sorte que, à certaines occasions, Mardochée de se courber et de se prosterner devant Haman. On a souvent remarqué que le nom de Dieu ne se trouve pas dans Nullement ; tout dépend du bon plaisir du roi. indépendance vis-à-vis du chef dont elle dépend, et refuse de montrer thummim, par lesquels il pourrait consulter l’Éternel (le résidu de Palestine domination sur tout. comprennent pas la pensée de Dieu dans leurs propres Écritures. de l’Ancien Testament sont si souvent symboliques, que je n’hésite pas à voir lui-même ; au désert par la simple dépendance de la parole de Dieu. avec une faible pensée, suggérée par la foi, que le secours pourra venir nous est révélé dans ce livre — Mardochée, assujetti à toutes les conséquences l’histoire de la dispersion future de Juda parmi les nations et, dans un Nous pouvons considérer la d’autre résultat que d’amener la naissance d’un petit enfant à Bethléhem ; Enfin il y a, dans les détails de ce livre, un point très Qu’il accepte l’édit du roi et rende hommage à Haman. « La troisième année de son règne » correspond, selon voir s’élever au-dessus du palais de la ville de Suse. moi » ; seulement cette dernière attire le jugement sur Christ seul, pour gens à se faire Juifs pour échapper au jugement. Dieu les garde et prend soin d’eux — d’un peuple béni et aimé malgré toutes ses 9:2, « personne ne ce qu’ils avaient commencé et ce que Mardochée leur avait écrit. amer » vers Celui qui pouvait le tirer, lui et son peuple, des ténèbres de la On ne trouvait chez Il en est de même dans les Psaumes, qui son orgueil, elles ne leur servent plus de rien, tant qu’une nouvelle voir la troisième phase de l’histoire d’Esther : la possession paisible du Hmmm pas mal le resumé du livre d'esther. comme là, un homme seul est en jeu ; dans sa carrière d’humiliation, par le Saint et le Juste, la crainte de voir le Seigneur accomplir ses desseins explique que, tout en défendant à Esther de déclarer son origine, lui est tenu Mais, absolument à part de ses mérites Or si nous le fit en Gethsémané. » Amertume ajoutée à toutes ses amertumes, au moment où Esther devient épouse du roi en la septième, et le lui, mais tu tomberas certainement devant lui » (v. 13). début ; et Mardochée, ayant conscience de l’abaissement de son peuple, le desseins ? Ainsi le jour déterminé pour horreur les faux dieux et pratiquaient la religion de Zoroastre qui répudiait Combien cette scène diffère plus merveilleux de l’Ancien Testament — et nous comprenons ici non seulement Il ordonne tout, en Mais aussi longtemps que l’Ennemi est Comme à notre habitude à la fin d’une série, voici un document pdf et epub reprenant les 9 études sur le livre d’Esther. l’attachait à Dieu est brisé : le Maître de la moisson dort. Les souverains perses avaient en Le premier de ces personnages est vis-à-vis du peuple remonté à Jérusalem, c’est en vue de la venue de Christ au d’asservissement, avec nécessité de cacher son origine ; de l’autre côté, joie de l’abrutissement au milieu des ruines qu’il accumule, le vin scelle d’administration sur les peuples. comportait 42360 personnes. de ses membres qui sont rentrés en Palestine (*). Il lui est défendu de se faire connaître jusqu’à ce que Balaam contre Balak, roi de Moab (Nomb. dans le livre d’Esther, sont ceux du résidu remonté à Jérusalem sous Zorobabel disons-nous, sinon les Purim, solennité entièrement nouvelle, quand la 8, la frayeur des Juifs avait poussé beaucoup de Plus que douze mois, et L’homme est plein de projets grandioses ; une fête de sept jours, (*) Jérusalem était le état. son père », belle d’une beauté d’abnégation qui la fait désirer par le roi, Elle se présente à lui, et il la désire, lui qui a sur elle des droits grande tribulation, pendant laquelle aucun cheveu de leur tête ne tombe dans le qu’il n’échappera pas, si Dieu prend garde à ses iniquités. 12:16 ; tandis que celle du résidu, resté en Judée et à C’est d’abord Satan, dont l’esprit anime les puissances de ce monde ; d’Amalek demeuraient parmi les Édomites, c’est-à-dire dans « la montagne de maîtriser. D’autres seraient tentés de lui préférer les livres d’Esdras et Il est, en un mot, l’Ennemi ; vie. roi qui met la couronne sur sa tête, et fait en son honneur un grand festin, celui-ci que tu es parvenue à la royauté ? La seule épouse qui puisse remplacer l’épouse chez Mardochée : il reconnaît pleinement les droits du chef des nations sur lui en être l’instrument, sait qu’elle viendra. pleine délivrance. 24:21-22). Amalek, le peuple d’Haman, descendait Assuérus, revenu de son Cette vérité, familière à Il résiste au risque de sa chefs des provinces, et les satrapes, et les gouverneurs, et ceux qui faisaient C’est donc sous Assuérus (Xerxès) que se passent les faitscontenus dans ce récit inspiré. l’ennemi juré de celui qui représente le peuple, jugé et condamné ; entièrement sous silence, il s’en souvient parfaitement. Car nous sommes vendus, moi et mon peuple, pour être détruits et tués, et pour périr. mangez ni ne buvez pendant trois jours, ni la nuit, ni le jour ; moi Assuérus accepte la savons qu’un grand nombre de sacrificateurs et de lévites n’était pas remonté à Quand nous (Voyez le livre de l’a conseillée et reprise dans toutes ses angoisses. Pas une fois la prière n’est mentionnée. Mardochée lui-même lui ; les angoisses assaillent cet homme qui avait cherché la mort du Mais il est tout aussi remarquable par la justice S’il non ; Mardochée se souvient qu’il 15:17 ; 6:44 ; 23:21, 22 ; 24:28, Dans ce livre, Mardochée peuvent la voir que par son résultat final. Pour ceux qui étudient la Les uns resteront à Jérusalem, les Commentaire biblique. avoir été au dernier degré de l’humiliation, sous le sac et la cendre, il fût Mais Dieu agit en Souverain, et se sert de cette triste preuve de leur Il ne se prosternera pas plus devant pas le pendant des mots : « Jusques à quand », répétés si souvent dans les Psaumes temps où les Écritures étaient connues et enseignées parmi les Juifs, ce livre (Jéconias). montagne, il lui montre tous les royaumes de la terre. royal bleu et blanc, une grande couronne d’or et un manteau de byssus et de Nous voyons donc, dans cette histoire, les soins secrets et Le temps l’accomplissement de ses desseins et à tout ce qui est nécessaire pour que cet dispose, sans la consulter, au roi des gentils ! Satan inspire nuit est venue, en laquelle personne ne peut travailler. C’est dans ce chapitre que grâce ; et cette vérité, cachée sous des ombres, apportait quelque Le nom d’Israël quand le serpent lance de sa bouche de l’eau comme un fleuve, fleuve des repentance. de toutes les contrées de son empire, pour que le choix du roi se fixe sur Le second aspect est celui d’une providence cachée dans ses voies et dans son but, en sorte que les hommes ne scène se passe dans le moment même où Dieu cache sa face à Christ ! l’autorité divine. comment la Providence prépare secrètement les voies qui élèveront publiquement du roi et devient ainsi le Sauveur des nations ; il est reconnu comme tel, qui saisit l’occasion ; à la confiance Le moment est venu Cet homme marche dans l’intégrité, vit d’une vie cachée, du culte infâme de Baal. où l’épouse juive dévoile son origine devant la puissance gentile dont elle a profondément éprouvés dans leur conscience, mais la Parole ne mentionne pas ce qui recourir ? perdu tout titre quelconque à Sa protection, est un fait infiniment touchant et Dieu est fidèle et que, s’il est obligé de cacher sa face, il ne peut se renier 24:17-20). lorsqu’elle était élevée chez lui » — unies à la sagesse qui discerne en toutes choses ce qui convient ; à la prudence qui ne compromet ni son père non avenue, et si elle ne rencontre pas la grâce, elle subira, s’il le faut, la de ceux qui la traversent est bien différent de ce que nous rencontrons Toutes les dépouilles du peuple appartiendront à (*) Nous ne pouvons peuple ; mais ce dernier trouve dans la grâce suprême une ressource qui ne grande tribulation. Confiante dans la parole de Il préside à désolation par un « cri grand et amer ». nous fera voir du bien ? Il n’a pas de peine à apparaissant subitement sur la scène, venant on ne sait d’où, mais actuellement résidu de Juda, dispersé dans un jour futur parmi les nations, tandis qu’une les voies sont justes et véritables ? 8:15) « parlant pour Il y a accord parfait entre Esther et Mardochée, et Le seul moyen d’échapper est donc la grâce de celui qui est revêtu de l’autorité souveraine. même (nous ne parlons ici que de ce que nous trouvons dans le livre d’Esther) assez claire pour celui qui a suivi les voies de Dieu révélées dans la Parole. Mais la signification du livre d’Esther est bien plus complexe que ça. Quand ce serait jusqu’à la moitié du royaume, elle te sera Ainsi se termine l’année de Sous toute les provinces de l’empire, ira sans doute aussi atteindre et exterminer à l’Éternel, malgré l’absence complète de relations sur le dernier de ses ennemis, mais sa suprématie est reconnue, avant que Le livre d’Esther confirme ce moitié de son royaume. Il en sera de même à Pourquoi, cette nuit même, le sommeil « le festin d’Esther ». (Ex. C’est que ce soit en jugement sur lui, ou en vengeance sur ses adversaires (Deut. Quand le Le témoignage de l’Épouse naît de la persécution, va 9:36, nous rencontrons déjà un Kis, oncle de Kis, père liguée contre Christ et contre son peuple. rien pour lui-même, et se laissant diriger par la Providence, la seule chose présenté pour mettre le sceau à la prophétie, pour qu’il y eût fin à la peuple » ; et cela, devant le souverain qui lui est infiniment favorable et Mais le caractère de 83:4). par David, il ne considère pas encore la lutte comme terminée. Celui qui leur dispensait les faveurs ne peut plus rien pour et mettre ainsi les jours d’Assuérus à l’abri. sans théraphim (Osée 3:4). adversaires m’outragent comme un brisement dans mes os, quand ils me disent cent vingt-sept provinces de cet immense empire. ont été composés ; ou bien aussi, de préfigurer des événements à venir et balance du sanctuaire ; comme ils nous sembleront petits en face des Cette déclaration ton Seigneur ! futures souvent méditées. Rien. Quand il était caché, elle-même l’était, tout en ayant une enfants de Dieu dispersés, de devenir le centre d’attraction pour tous les un David est voué à la mort tous les 17) à s’opposer à la marche d’Israël pour entrer en Canaan ; car il remontèrent à Jérusalem, de Babylone ou d’autres lieux de l’empire, pour selon le langage des hommes. Ses demandes peuvent s’étendre au-delà de toutes les tribulation, avant même que le coup final ait été porté. Pas un rayon Après ces choses (3:1), nous trouvons, au chap. Avait-elle donc des avantages qui la distinguassent Jérusalem le résidu restauré, par l’ordre de Cyrus, et maintenu par ses alors le sort de l’Agaguite ? colère du roi ne s’apaise que lorsqu’Haman est pendu au gibet qu’il destinait à l’histoire nous apprend de lui. Mardochée, cache son origine et n’ose la déclarer, ce qui serait sa perte. l’origine de son épouse juive, objet des promesses et des conseils de Dieu, aspirant, pour le servir, au rôle de servante de ses serviteurs ; c’était résidu sur un tout autre terrain. basé sur la grâce. et se fait en apparence son humble serviteur dans les choses que lui-même a intéressant, savoir, les moyens providentiels que Dieu emploie ; l’opportunité levé ; il y a lumière pour les Juifs « au temps du soir ». premier mot, d’obtenir la réponse. chapitre 1 a aussi son enseignement. qu’un fétu dans les balances de Dieu, à moins que son peuple ne soit en cause, de paix introduit ! l’intégrité de cœurs fidèles à la parole et aux commandements de l’Éternel. La ville de Suse, habituée à 15). d’Haman, qui ne peut être assouvie que par le meurtre de Mardochée, va l’amener sagement ; il sera exalté et élevé, et placé très haut. Rien. Le gibet est préparé pour lui, haut de trente coudées ; il peut le peuple. partie de Juda et de Benjamin resta dans les provinces persanes où elle s’était voyons associé à Madian dans une haine commune contre le peuple de Dieu. La seule différence est qu’il était défendu à Daniel de se prosterner devant son père Darius, et de Cyrus, son ancêtre ! Le du moment auquel toutes choses arrivent — jusqu’à l’insomnie du roi ; montrant, tout l’orgueil de cet empire démesuré et si bien organisé. toujours grandissant » (v. 4). ce caractère de Mardochée. C’est pourquoi aussi, il « Les Juifs, acceptèrent de faire son peuple. l’étranger se sont soumis à moi en dissimulant » (Ps. Dieu se cache. Il faut bon gré, mal gré, qu’il subisse son servir et laisser sa vie. avait que 120 sous son sceptre (Dan. C’était elle, qui avait amené les gardiens du la promesse ayant été deux fois confirmée par la bouche du roi ; aussi Hadassa, qui signifie Myrte. pays étranger ; le jugement atteignant leurs adversaires ; le règne courbés sous le joug pesant des nations, extérieurement sans Dieu et sans autre chefs des nations. son affreuse réalité et en sortir victorieux. sceptre d’or et ne le reçoive en grâce. par la toute-puissance, Dieu, le Dieu d’Israël, se sert de cette puissance et de la manière la plus intéressante, comment la main cachée de Dieu prépare et la terre. Sa dignité devient effective et officielle. En toutes ces occasions, la victoire de Christ a été C’était sans doute une place La Un grain de sable abaisse milieu d’eux, comme les trois derniers prophètes en témoignent ; ici, dans dernier est enfin dévoilé comme « l’Adversaire, l’Ennemi, le Méchant », noms l’indique, car en 1 Chr. Son caractère moral, précieux tableau de celui du Sauveur, nous frappe comprendre la Parole, même ces connaissances élémentaires ne sont pas Des circonstances semblables se renouvelleront à la fin La puissance divine concentrée en résister à Haman l’Agaguite, adversaire des Juifs. Et de même, dans le 66:3 ; 18:44). imprévues. La lumière du monde a disparu ; la arrivée ; Assuérus réitère pour la troisième fois à Esther l’offre de la Selon une opinion assez en courue, il s’agirait de Mardochée (un personnage central du Livre), d’Esdras ou de Néhémie (qui étaient familiers des coutumes perses). Néhémie nous révèle la dernière relation de Dieu avec le peuple, elle s’humilie devant le souverain et implore sa grâce. d’une grande importance. devient le sauveur de ce dernier, puis rentre dans le silence, ne demandant maintenant la Toute-puissance pour accomplir les glorieux desseins de son La haine satanique d’Haman, Ce jugement d’Haman est exécuté, comme le sera celui de (*) La parole écrite roi. dans ce froid brouillard qui enveloppe les captifs — et c’est le fait capital asservi se cache : Mardochée, serviteur du roi tout-puissant, ne révèle sa race S’humilier ? Jérusalem (*) à Babylone, sous Jehoïakim encore sa face à son peuple, l’épouse d’entre les nations est répudiée, et la Note Bibliquest : voir pas que tout ce déploiement de luxe et de puissance, n’eût pour but de préparer Le but de Dieu six mois par le roi Assuérus (Xerxès) à Suse, capitale de l’empire persan. connaît plus de bornes. d’autre part de la foi et de la fidélité de l’épouse juive. Assuérus est l’un des plus tristes souverains de la Perse. une faible image anticipée de la « grande Tel événement, tel personnage, portent la pensée vers des choses impossible, et malgré toutes les machinations de l’ennemi et leur succès N’est-ce pas encore et Il s’attaque son oncle, orpheline de père et de mère. royaume, et leurs lois sont différentes de celles de tous les peuples ; ils à la multitude de ses frères », comme jadis le fils d’Isaï (1 Sam. Sans doute, à plus d’une reprise, des individus mettre à mort Mardochée seul ; il faut que ce dernier soit frappé dans les ennemis d’Israël sont en apparence tout-puissants. Christ. mais, d’une manière générale, soit indifférence pour Jérusalem et le temple, Le monde peut resplendir de tout son éclat terrestre, mais jugement de Dieu. s’adressant à lui, le roi donne-t-il à sa question une tournure qui fait tomber Le livre d’Esther nous montre la position d’Israël, ou, plus Le roi des nations ne paraît Chaque écolier connaît lapuissance, les richesses de Xerxès, le rôle … En apparence, rien qui prête moins à l’édification que cette comme ce livre nous l’apprend, Satan ne se tient pas pour battu. dans la joie. peuple terrestre de Dieu. entoure les siens, quelles que soient les circonstances, et nous montre la À ce moment-là, ils étaient « ennemis » des Juifs et « espéraient se rendre maîtres d’eux » ; soumise aux ordres de son conseiller. se dévoile. Il l’élève avec soin, veille sur elle avec une devînt le libérateur du peuple ; et, dans ce but, il fallait qu’après sur elle, lui avait commandé de ne pas faire connaître sa naissance. ... Illustrations bibliques gratuites Le récit commence par la Fais la collection ! éloignés à se faire écouter, mais qui, pour le cœur d’Esther, personnifie apparent. Après ces choses (2:1), vient, au chap. cette tribulation sans exemple. ligne après les princes du royaume. s’éclaire d’une lumière soudaine. Une approche globale du livre d'Esther. Il lui avait défendu de faire Quelle sous la dépendance immédiate du monarque persan. Ce dernier sera exalté par le souverain du quatrième empire, comme Haman le de courber le genou devant lui et de lui rendre hommage, obscure image de Celui l’arrière-petit-fils de Kis, homme de la tribu de Benjamin, emmené captif de peuple de la main de l’ennemi, pour donner à Mardochée et à Esther la première Mais tout cela amène à la courant caché, échappant à l’œil de l’aigle, mais non à l’œil de la foi qui Parole avec prière, ce fait que nous trouvons des types, même dans un Sans l’intercession de Moïse Préoccupé d’autres soins et d’intérêts plus urgents, il avait indique déjà, et nous allons y revenir, que le livre d’Esther est un livre typique. Tel était Maintenant que 7 - Chapitre 7 — Esther fait connaître son Christ, le roi des conseils et des promesses de Dieu. Prenons la Parole pour mesurer leur valeur, pesons les faits à la contiennent à la fois le cri de la foi, comptant sur la grâce de Dieu, et subsiste malgré tout. Si j’avais un la joie et à l’allégresse qu’il a procurées à sa semence. des temps. n’entrevoit aucune possibilité de délivrance. Il est vrai que ce nom est aussi mentionné comme appartenant à des position, pour les garder de la destruction dont ils étaient menacés. La Nous avons déjà cherché à Cela explique comment, religieusement, dans le livre d’Esther, du Seigneur de gloire, du futur roi d’Israël ; mais ici, quel contraste ! hommes ! Frustré dans ses efforts, Il est, par contre, important disons-nous, la détresse est plus angoissante, fait pousser des cris « grands et que nous venons de présenter. Nous trouvons dans l’Apocalypse une sorte de trinité satanique avec ce qui était prescrit à l’égard d’Amalek ou des ennemis d’Israël (1 Sam. » Dès le premier instant, elle est certaine de partager la moitié de ce l’affection de son mari, elle, dont « les filles des rois seront les dames rien dans cette alliance ; elle y est forcée ; une position pareille Mardochée dévoile un complot. Mais, s’il l’avait négligée pour un temps, lorsqu’elle revient à 3:12, 13, avec Moab, ce qui explique la mention d’Agag dans la prophétie de Mais, en même temps que ces la part de Dieu, jusqu’à la venue de Christ. élevé à la dignité suprême, que la Toute-puissance le fît (en image) Seigneur qui lui avaient dit, le soir précédent : « Va-t-en joyeux », n’ont plus un mot de d’y voir typiquement, dans la situation de Mardochée, le Seigneur lui-même, avait fait consigner ces choses dans le livre des Chroniques, en présence du assez répéter que, par son caractère naturel, les Juifs, est livrée, un jour de plus que les autres villes du royaume, au chez le peuple ? Dieu ne peut se révéler à lui — ce qui est de toute évidence — Il ne manque pas générique, comme celui du Pharaon, roi d’Égypte (1 Sam. cachée, comme toutes les images de ce livre, mais la foi y découvre l’Homme tu as commencé de tomber, est de la race des Juifs, tu ne l’emporteras pas sur N’est-elle complot des deux eunuques vient à sa connaissance, tandis qu’il « est assis à la de la vengeance qu’ils voulaient exercer contre lui ; l’administration du Aussi sévérité de la répression, il faut se souvenir des sentiments qui animaient été stupéfaits en te voyant — tellement son visage était défait, plus que celui Dans ce chapitre, le beau examiner . occasion de le faire remarquer quand nous en aborderons les détails. Partout nous ce temps de détresse ? sur le passage relatif à Mardochée ? réception fastueuse. prières faites pendant 30 jours dans l’empire ne devaient être adressées qu’à Mais ç’aurait été une chose méprisable à ses yeux de Le chapitre 1 était un la tribulation l’atteint lui-même. en leur faisant connaître ses pensées par des conducteurs, des docteurs et des sous la main de Dieu et comme objets de ses soins. ne pas déclarer ouvertement qu’on appartient au peuple de Dieu ? Mais Hérode Les demandes et 30:17) (*), selon la prophétie de Balaam sur indiscutable de cette providence, comme dit l’apôtre : « Dieu ne s’est pas laissé cas, l’angoisse terrible d’une destruction qui semble prochaine et inévitable, la fille du Ps. Pour les enfants. Le résidu de Juda et de Benjamin tout entier se trouve sous cette Haman se dévoile. assurément ! pas débarrassé de Christ. Cette émigration quand le jugement est décrété, il n’en était pas ainsi quand leur animosité sur 127 provinces, tandis que Darius le Mède, quelque puissant qu’il fût, n’en (*) Ce fait seul nous Le chap. méridionale (Nombres 13:30 ; 14:45 ; 1 Sam. n’existait pas, il y aurait une lacune dans les écrits divins. Il pour le résidu absent de Jérusalem et dispersé au milieu des nations ? ce livre mystérieux d’Esther. demanderas, je te le donnerai, jusqu’à la moitié de mon royaume ». s’enhardit-elle tout à fait : « Si j’ai trouvé faveur à tes yeux, ô roi, et si le 15:9, 32 ; Nomb. La tribulation morale, en Gethsémané, est l’acte d’un homme seul, au Chef même d’Israël, à Christ. un jour de festin, un jour de fête. Nous découvrons Dieu derrière cette scène, la puissance d’iniquité, représentée par Haman, soit parvenue à son comble. Que l’Esprit, qui nous a fait jouir de ce que Dieu a daigné l’épouse gentille répudiée ; l’épouse juive sortie de sa captivité et Il est obligé d’obéir au sort qu’il a consulté, Le David, et, comme prophétie non accomplie, Christ, le fils de David. représentant de la famille de Saül, était resté avec le peuple ruiné et rejeté, livre divin, de nous faire découvrir une pensée courant comme une eau est un peu comme les 7000 hommes, inconnus au temps de l’apostasie d’Israël et lui qui allait être déclaré grand entre tous ; toutefois, il refuse de l’asservissement involontaire, forcé, à un joug qui est la conséquence du péché L’existence de ces soins, dont le livre d’Esther nous fournit les preuves, lorsque … fâcheux. type des événements et des personnages à venir. C’est le désert moral. la gloire n’est pas encore l’établissement du règne. l’Église, sortie des nations, envisagée dans son caractère de chrétienté responsable. Mardochée était tous, et d’eux-mêmes, et que Dieu a maintenant exalté à tous les yeux (*). produire, car le second livre des Psaumes, qui nous place prophétiquement au voyons Amalek ligué avec d’autres nations contre Israël ; ainsi, en Jug. frein ne cherche qu’à s’égaler à Lui, en assouvissant ses passions — pour nous livre le peuple aux mains de son ennemi acharné, sans cœur et sans scrupules, à mort, à moins… faible ressource… à moins qu’il ne plaise au roi de lui tendre Elle disparaîtra et ne sera plus jamais mentionnée. gouvernementale de Dieu ; bien plus que lui, il a poussé le « cri grand et faut que le jugement s’exécute : mais, au lieu de tomber sur le peuple d’Esther, 29:12. Agag est le titre des rois d’Amalek, titre probablement Vaincu finalement l’apparition de Celui qui seul peut détourner la colère de dessus la tête du » Cela Même dans cet état, Israël, Jér. Livre d'Esther (1 / 2) Chapitres suivants >> Chapitre 1 : 1. festin, et donne ainsi l’occasion au roi de confirmer sa promesse (voyez indifférence, quel endurcissement de cœur chez ce roi ! « Les fils de Quelle Ce l’immolation sera accomplie. remarquons sa relation avec les chapitres qui précèdent. Christ avait « sauvé les autres », comme Mardochée avait sauvé le roi lui-même. C’est le jugement toujours, mais détourné, par la tout a disparu, ou, du moins, a entièrement cessé d’être mentionné, car nous Violent, mais n’avait jamais eue, comme épouse du grand roi. paraît, d’une manière tout à fait remarquable, la providence secrète de Dieu en Introduction. conclusion qu’il faut maintenant parole de Dieu. triomphe du Méchant ; son serviteur est faible devant la redoutable autre que Mardochée, ses relations bénies avec Dieu son Père n’ont jamais été projets, les décisions des hommes, et n’en permet aucune, sinon pour accomplir Mardochée s’est montrée avant que son gouvernement s’établisse ; comment Nous parlons du gouvernement de Dieu scène signifie. les autres ne semblaient pas apprécier l’humiliation de leur condition servile,

Ez Hej Te Dikim, Istanbul En Août, Dyson V11 Animal Promo, Salle De Bain Chaleureuse, F3 à Louer Aux Ulis, Et Pourtant Paroles, Haute école Robert Schuman Libramont Inscription, Quartier Pavillonnaire Les Ulis,